Point de vue sur les robots, en 1997

Retour en 1997, ce qui parait une éternité tant les avancées ont été nombreuses deans le domaine de la robotique. Un mini reportage de 11 minutes sur les robots footballeurs, pour voir les progrès réalisés depuis.

Français, Américains et japonais sont passionnés par les robots footballeurs. Les chercheurs travaillent dans le laboratoire de robotique de l’université Paris 6. Haut de 15 cms, le robot est une des grandes stars du football international : il fait partie du nouveau monde des robots footballeurs. Internet héberge la « Robocup », organisation internationale des chercheurs qui ont fabriqué ces robots, utilisant le football comme terrain de recherches en matière de robotique et d’intelligence artificielle. Le laboratoire de robotique de Paris est installé à Vélizy. Les chercheurs de l’université Pierre et Marie Curie y travaillent. Interview de Nacer M’Sirdi, professeur Univ Paris 6, sur les orientations des recherches. Le robot de locomotion à l’étude pourra être utilisé pour l’exploration de sites dangereux comme par exemple les terrains minés où les centrales nucléaires accidentées. Visite du laboratoire de robotique avec Dominique Duhaut. Il montre un robot footballeur dont il explique le fonctionnement. Les robots footballeurs doivent marquer des buts et ne pas en prendre : on cherche à transformer une équipe de robots en système organisé, c’est pourquoi le choix du football s’est imposé. Les chercheurs français sont en concurrence avec les chercheurs américains et japonais.A Nagoya, en août 1997, ce fut la défaite face aux Américains à la première coupe du monde des robots footballeurs, organisée par les chercheurs pour comparer leurs travaux et avec l’espoir de gagner la partie. Dominique Duhaut parle des applications futures de ces robots, comme dans le cas des tremblements de terre pour venir en aide aux personnes enfouies. Interview de Jean Rémi Deléage, journaliste à « Sciences et Avenir », sur la recherche très avancée au Japon dans ce domaine et ses conséquences possibles. Dominique Duhaut parle des perspectives d’avenir liées à l’autonomie énergétique des robots. La deuxième Robocup aura lieu à la Cité des Sciences de la Villette. Dominique Duhaut est chargé de l’organiser. Il évoque la question financière qui nécessite la recherche de sponsors et les problèmes qui peuvent en découler.


Voir notamment à 7:10 (ok je sais, j’ai de la suite dans les idées 😉

Image de Une : La Robocup de 2015 en Chine.

Jean-Rémi

New Media journalist and Publisher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la Newsletter
  • Les Hot News
  • Les livres et films à ne pas manquer
  • Les projets des éditions

Entrer votre email :