TAZ, Zone Autonome Temporaire

(Temporary Autonomous Zone), ou Zone Autonome Temporaire, ne se définit pas. Des “Utopies pirates” du XVIIIe au réseau planétaire du XXIe siècle, elle se manifeste à qui sait la voir, “apparaissant-disparaissant” pour mieux échapper aux Arpenteurs de l’Etat. Elle occupe provisoirement un territoire, dans l’espace, le temps ou l’imaginaire, et se dissout dès lors qu’il est répertorié. La TAZ fuit les TAZs affichées, les espaces “concédés” à la liberté : elle prend d’assaut, et retourne à l’invisible. Elle est une “insurrection” hors le Temps et l’Histoire, une tactique de la disparition.
Le terme s’est répandu dans les milieux internationaux de la “cyber-culture”, au point de passer dans le langage courant, avec son lot obligé de méprises et de contresens.
La TAZ ne peut exister qu’en préservant un certain anonymat ; comme son auteur, Hakim Bey, dont les articles “apparaissent” ici et là, libres de droits, sous forme de livre ou sur le Net, mouvants, contradictoires, mais pointant toujours quelques routes pour les caravanes de la pensée.

Traduit de l’anglais par Christine Tréguier avec l’assistance de Peter Lamia & Aude Latarget

Selon les voeux de l’auteur et de l’éditeur, le texte original peut être librement piraté et reproduit, sous réserves d’information préalable auprès de l’éditeur. Il n’en va plus exactement de même de cette traduction française, mais presque… voir licence.

Première édition française, mai 1997, Éditions de l’Éclat, Paris. isbn 2-84162-020-4

TAZ, zone-autonome-temporaireSOMMAIRE

Utopies Pirates
En attendant la Révolution
Psychotopologie de la vie quotidienne
Le Net et le Web
« Partis pour Croatan»
La Musique comme Principe d’organisation
La Volonté du Puissance comme Disparition
Des trous-à-rats dans la Babylone de l’Information
Annexe I
Annexe II
Annexe III
Notes

Pour lire le texte intégral cliquez ici.

Photo de une : Tokyo Sky Tree and dusk, max max  (cc)

Jean-Rémi

New Media journalist and Publisher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *